Visuel d'un bureau avec plantes murales pour représenter la validité écologique des tests de personnalité en recrutement.
PsychométrieSoft SkillsRecrutement

Pour une écologie des tests de recrutement en entreprise !

PerformanSe|3 min. de lecture|11 octobre

En recrutement, en mobilité, à chaque moment clé, les outils d’évaluation nous aident à mieux cerner les personnalités, les motivations, les aptitudes, les besoins individuels ou collectifs, comme les trajectoires potentielles. Mais c’est d’autant plus vrai… que les résultats bruts issus des questionnaires sont éclairés ! Qu’ils sont partagés, mis en perspective et appropriés, par les individus qui les passent comme par les managers ou les RH qui les proposent…

Chez PerformanSe, nous sommes ainsi convaincus de l’importance d’une approche « écologique » des outils d’analyse et d’évaluation, au sens premier du terme, celui d’une réflexion sur l’interaction entre les individus et leur environnement. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » écrivait Rabelais il y a près de 500 ans. Mais que dire sinon de data sans partages et sans perspectives ?


Une écologie de l’usage


Il est facile en effet de proposer des questionnaires, comme de les remplir, et l’outil a cette faculté à produire ainsi – vite et simplement - des résultats cohérents. Mais ces résultats ne sont rien en soi. Aucun graphique seul n’a jamais permis à quiconque de progresser, ni de décider, même si les résultats ainsi formalisés possèdent une sorte d’autorité apparente qui pourrait suggérer le contraire. Les outils sont nécessaires pour objectiver les approches, assurer une plus grande égalité des traitements, fournir des données pertinentes, neutres et indépendantes, ils ne sont jamais suffisants dans l’absolu. Un candidat à qui on assène un profil et des traits de personnalité peut s’y reconnaître ou pas, sans que ça change rien à ce qu’il est ni à ce qu’il offre. Un futur manager peut y trouver matière à progresser, mais seulement s’il entend vraiment ce dont il est question. Le sens vient toujours dans l’échange...

Prétendre restituer à quelqu’un – que parfois on ne connaît pas ou très peu – quelque chose de ce qu’il serait ou pas n’a rien d’évident pour personne.

L’importance du partage


Chez PerformanSe, nous militons ainsi pour que les entretiens de debrief ne soient pas une option, mais un pré-requis. Qu’il s’agisse d’un collaborateur en réflexion sur son évolution professionnelle ou d’un candidat short-listé pour un job nouveau, le test doit nécessairement s’accompagner d’un échange, pour une meilleure compréhension, une appropriation et une validation partagées. Le candidat a besoin de comprendre, et de pouvoir commenter. Mais celui qui le recrute a aussi besoin de vérifier, d’éclairer, de confronter. Une carence potentielle par exemple doit être évoquée et discutée, parce que la manière dont le candidat la perçoit, en est conscient ou pas, la gère ou non, fait partie intégrante de son évaluation. Et qu’un échange réel en live protège chacun d’interprétations hâtives et de projections ordinaires, tout en ouvrant la porte à une discussion féconde pour tous.


La formation comme clé de réussite



Pour que les résultats des questionnaires passés en ligne puissent être ainsi débriefés dans les meilleures conditions possibles… encore faut-il que ceux qui en ont la charge aient pu être formés à l’exercice. On ne s‘improvise pas en effet « analyste de tests ». Parce que la situation suppose de très bien connaître l’outil concerné, ses grilles d’interprétation, son vocabulaire spécifique et les concepts sous-jacents. A fortiori dans un univers dans lequel les mots ne vont pas de soi, entre interprétations usuelles dans la vie quotidienne et concepts plus théoriques. Intuition ou Leadership par exemple, Organisation ou Altruisme peuvent être ainsi compris très différemment selon le background de chacun. Mais aussi parce que prétendre restituer à quelqu’un – que parfois on ne connaît pas, ou très peu – quelque chose de ce qu’il serait ou pas n’a rien d’évident pour personne. Et l’habileté, la justesse, la pertinence de l’approche – ou leur absence - peuvent ainsi créer des cercles viciés de refus et de tension ou, au contraire, des cercles vertueux de compréhension et de progrès. Car l’objectif final n’est pas de poser des notes, des étiquettes et des classements, mais bien d’évaluer des adéquations et de susciter des évolutions. Pour une meilleure interaction entre chacun et tous…. Écologie oblige !


Le concept de « validité écologique »


Le terme « validité écologique » s’emploie dans l’univers de la recherche pour désigner l’importance accordée au fait que les résultats de recherche s’inscrivent de façon cohérente dans le monde réel. En psychométrie, la validité écologique est ainsi une approche technique de la performance d'un test dans sa capacité à prédire les comportements en situations effectives. Là encore, les mots s’emploient à leur manière, dans leur contexte… Et pas sans lexique associé !

Vous voulez en savoir plus sur nos outils ?

Découvrez notre offre 🔥

En savoir plus

Vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...